riboulrencontres

rencontres

14 mars 2008

ZOOM SUR UN CREATEUR

Clémentine Collinet, connue aussi sous le nom de La Sardine , créatrice de doudous dont les kits se vendent en France,Canada, Israël, Belgique, Japon,Italie, Allemagne, Angleterre, se prête gracieusement à notre invitation.

colinnet01

Ribouldingue: Bonjour La Sardine! Et d’ailleurs, pourquoi La Sardine ?
La Sardine: Tout est parti d’une illustration
(en lino-gravure) de poisson que j’avais depuis longtemps et j’aimais particulièrement: j’avais donc       le visuel (du logo de la marque), il me restait à trouver un nom. La sardine me semblait être le seul nom de poisson amusant.

R.: Présentez-nous votre univers!
S.: Mon univers est celui de l’enfance.
     Depuis plus de 10 ans, je suis illustratrice jeunesse, je fais des albums pour les tout petits mais aussi des jeux, cubes...   
     j’ai découvert le travail du tissu
( il y a environ 5 ans) et avec la création de doudous, futons, mobiles…
     Je revendique le fait de travailler pour les enfants, leur univers
(selon moi) offre plus de possibilités de création. J’essaye   
     aussi de sortir des normes esthétiques classiques
(OK je ne suis pas la seule !) loin de la consommation de masse (Mêmes les
       kits doudous sont en séries limitées).

R.: D’où vient l’inspiration ?
S.: Lorsque je crée un objet, un doudou ou un mobile, je ne sais pas à quoi il ressemblera une fois fini. Je travaille avec des chutes de tissus qui donneront la taille de l’objet, au petit bonheur du stock disponible, des assemblages de couleurs   
     et de motifs.

R.: Vos thèmes de prédilection et matières favoris.
S.: Pas vraiment de thème de prédilection.
     Les matières favorites : Pendant longtemps j’ai « voué un culte » au tissu Kaffe-Fasset, mais en ce moment j’aime assez  le liberty,   
     pour la finesse de ses motifs, sa délicatesse…
     Dans un autre domaine, j’aime beaucoup le travail de lino gravure
(je possède d’ailleurs une presse pour les impressions)
     C’est de la gravure en relief
(comme un tampon). C’est un travail assez particulier, il faut penser le dessin à l’envers! mais   
     j’adore le moment de la première impression où l’on découvre son dessin
(ça permet aussi d’avoir plusieurs originaux)

R.: Vous avez ouvert votre propre boutique. C’est difficile de se lancer ?
S.: Je cherchais un lieu pour travailler, mais aussi pour avoir la possibilité de montrer mon travail, de rencontrer des gens... 
     J’ai eu l’opportunité de trouver une petite boutique tout à côté de chez moi.
     Cela n’est pas difficile car j’aime ce que je fais, j’ai la chance de faire un métier que me passionne, c’est aussi un choix.
R.: Un conseil à prodiguer à ceux qui aimeraient se lancer tout comme vous dans la vente de leurs créations ?
S.: Je ne sais pas trop… Si c’est vraiment ce que l’on veut faire alors ne pas hésiter à se lancer, mais être bien conscient   
     que ça peut demander beaucoup de temps et beaucoup de travail, qu’il n’y a pas de garantie de gagner de l’argent,   
     surtout au début.

R.: Avez-vous des enfants ?
S.: J'ai 3 enfants. Barnabé: 9 ans, Ernest: 7 ans et Félicie presque 2 ans.

R.: Qu’est-ce que c'est pour vous « être maman » ?
S.: Être maman, c’est ce qui peut arriver de mieux dans la vie !

R.: Quel genre de maman êtes-vous ?
S.: Mes enfants sont ce que j’aime le plus au monde. Malgré ça je ne suis pas une maman poule, j’aime mon métier et il 
     me prend beaucoup de temps !

R.: Vos enfants s’intéressent-ils à vos créations?
S.: Globalement ils aiment assez et s’intéressent de manière générale à la création.

R.: Terminez ma phrase : Dans 10 ans, je me vois…
S.: J’ai du mal à me projeter dans l’avenir… continuer à faire ce que je fais.

R.: Avez-vous des projets pour ce printemps à partager avec nous ?
S.: Une expo collective chez la sardine que je suis en train d’organiser pour mai-juin.
     De nouveaux kits doudous, des salons mais j’en reparlerai... Et beaucoup d’autres choses
     mais c’est encore  secret !... à suivre.

R.: Racontez-nous un truc ribouldingue de votre vie!
S.: Un truc ribouldingue en effet! Le salon maison et objets: ce fut pour moi une opportunité,
      j’y suis allée en    sachant que ça pouvait être difficile, j’y présente juste mes kits doudou.
      Est-ce que mon  produit allait plaire ? finalement ça a été au dessus de toutes mes espérances !!!...

R.: Merci beaucoup, La Sardine, d’avoir valsé avec nous.

Où trouver La Sardine ?
Sur son site officiel : http://www.lasardine.eu
Dans sa boutique : La Sardine à Montrouge est ouverte les samedis 15h à 19h ou sur rdv. 25 av. de Verdun 92120 Montrouge.
M° Pte d'Orléans puis bus 128 arrêt : cimetière parisien (trajet : 5 min)

par julie adore

separation


Posté par Julie adore à 13:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire